Aviez-vous déjà vu?

Aviez-vous déjà vu que le code barre des bouteilles de Coca Cola sont en forme de bouteille de Coca Cola?
Maintenant…oui!

Publicités

CRCR

CRCR est un collectif d’étudiants de l’École des Gobelins qui vient de mettre en ligne son dernier clip d’animation «Todor et Petru».
L’anim’ est un subtile mélange de stop motion, de film et de dessin animé. Un brin kitch mais une montagne de talent.

MAP Aram Bartholl

La réalité ressemble parfois au virtuel. D’ailleurs, l’autre jour en rentrant chez moi, une feuille de marronnier a décidée de sauter de sa branche au moment ou je passais dessous. En regardant cette feuille qui tombait nonchalamment devant moi, avec cette lumière d’automne, je me suis fait cette terrible réflexion « Ouaaa, on dirait de la 3D ». Bref, pour le coup c’était moi qui débloquais, mais avec le projet MAP d’Aram Bartholl c’est réellement le monde numérique qui dégouline sur notre monde. MAP est une intallation publique qui reprend le marqueur de localisation de Google map. Les auteurs de cette oeuvre l’ont reproduit de manière physique au sein de la ville de Taïwan pour le festival « Good Time Art Festival ».



Aram Bartholl travail beaucoup sur le thème de l’intrusion du virtuel dans la vie de tout les jours. Ici c’est à partir du célèbre jeux WoW.

http://vimeo.com/1180206

Allez quelques autres encore, parce que vraiment j’adore!


On n’a pas encore enterré Michael Jackson

35 min, c’est la durée du nouveau clip de Kanye West pour son morceau « Runaway » (et dire que je suis aussi allée voir le film éponyme il y a 1 mois… mais ça n’a rien à voir, passons). C’est le deuxième clip le plus long du monde. Le record est encore détenu par Mickael Jackson pour « Michael Jackson’s Ghosts » (près de 40 min). Et oui, Mickael est mort, mais pas encore enterré.

Digital Publishing Suite

Adobe et Apple, c’est une grande histoire d’amour et de haine. Ces derniers temps c’était surtout de la haine autour de Flash. Apple refuse d’installer flash sur ses produits, jugeant le player trop lent et trop lourd. Du coup Adobe à trouvé un autre moyen pour conquérir l’Ipad. L’éditeur a présenté sa Digital Publishing Platform qui s’adresse principalement aux éditeurs de magazines et de journaux afin de leur permettre de créer des versions numériques enrichies de leurs publications.
Cette plateforme repose sur InDesign CS5 et Omniture combinés avec de nouveaux outils spécifiques dont un compilateur Objective-C (un des langages de développement imposés par Apple pour travailler sur iPhone OS 4). Ce qui signifie que les éditeurs pourront créer des versions iPad de leur édition numériques.
Adobe a d’ailleurs révélé que l’application du magazine Wired dessinée pour la tablette Apple a été créée à partir de Digital Publishing Platform. Apple n’a visiblement rien trouvé à y redire. Mais fidèle à sa politique, Adobe précise tout de même que ces outils pourront servir à produire du contenu pour d’autres tablettes et des smartphones. (Eureka Presse)

Adobe Digital Publishing Suite « propose aux éditeurs un ensemble clé en main de services hébergés et de technologies de lecture adapté à la création, à la publication, à l’optimisation et à la commercialisation de contenu numérique auprès du grand public, par le biais de distributeurs de contenu ou via les principales places de marché mobiles », indique le communiqué de presse d’Adobe.
Alliant InDesign CS5, le PDF et le HTML5, la suite permettra de créer des mises en page, d’introduire de nouveaux niveaux d’interactivité dans InDesign, de distribuer et de monétiser des éditions numériques et d’optimiser des contenus éditoriaux et publicitaires.

La Digital Publishing Suite est prévue pour printemps 2011. Elle se déclinera en deux éditions : Professionnal et Entreprise. La première permet simplement d’accéder aux applications de la suite alors que la seconde se présente sous la forme d’un contrat personnalisé pluriannuel, autorisant l’intégration de services back-end, tels que la gestion des abonnements, le service d’impression et le commerce électronique.