Interdit aux moins de 18 ans

Kiss the past hello, est la première rétrospective des photos de Larry Clark en France. L’expo est à voir au musée d’art moderne du 8 octobre au 2 janvier.

Publicités

Chats modernes

Pour commencer: Qu’est-ce qu’un chat?

A priori une personne douée de la vue et qui à déjà croisé un machin assez petit, avec des oreilles en forme de triangle (non non je n’ai pas dit de croiser le machin avec des oreilles), des moustaches, des griffes, des yeux en amandes et qui fait « miaaaouuu » dira que c’est un chat.
Vous savez ces petits félins domestiques, réputés pour leur souplesse et leur agilité, ces charmantes petites bêtes qui jouent avec les pelotes de laines, grimpent aux arbres et dévorent des souris qui n’avaient rien demandé à personne…

Et pourtant….vous auriez tort de dire que cette description est celle de ce noble animal. Car comment dire alors que Trochka et Bidoune sont des chats? Impossible. Prenez un ballon remplis de plomb (oui parce que de l’hélium ce ne serait pas assez crédible), collez dessus deux petits triangles et derrière un boudin et vous obtenez le portrait robot de ces deux merveilles du monde animal! Je sais qu’en écrivant cet article, Marie (ou Cécile) va me trucider mais je pense que c’est un bon sujet d’étude scientifique que ces deux spécimens de « chats » (Marie est l’heureuse propriétaire de ces derniers). Ces chats qui rampent 6 fois par jour pour se rendre dans la cuisine, qui ont développé une technique toute nouvelle pour monter sur une chaise, qui revendiquent la toilette minimaliste pour ne pas surlaver leur pelage (oui tout le monde sait ça, quand on se lave trop souvent, ça rend le poil cassant), et qui ne se soucient pas du bruit assourdissant qu’ils provoquent en descendant l’escalier.
Car oui, après tout le monde a changé, et se faire discret pour attraper une croquette n’est plus indispensable…c’est vieux jeu.
Trochka et Bidoune…ce sont en fin de compte des chats MODERNES!

Trajet


Une vieille vidéo que j’avais réalisée en prépa mais qui me fait chaud au coeur.

Ce matin, un lapin…

MAIS A QUOI PEUT RESSEMBLER LE PRINCE CHARMANT?


Toutes petites déjà nous étions formatées. Dans tous les contes de fées, dans tous les Disneys c’est ainsi, le prince charmant est beau, gentil et courageux. Alors on a attendu,et attendu en vains… « qu’un jour le prince viendra », qu’il serait là un soir avec son fidèle destrier blanc, sous la fenêtre de l’HLM. On a embrassé les grenouilles et fait l’élevage de têtards (élevage de princes charmants…c’est pas mal ça). Car après tout, dans les manuels (les contes de Grimm par exemple) le prince charmant est facile à reconnaître:

Pour commencer c’est un prince, donc il est très riche. La plupart du temps il est blond et porte une armure afin de toujours être près à sauver les demoiselles en détresses. Son cheval est toujours blanc et il habite dans un château au fond d’une hypothétique forêt magique ou les arbres parlent et les écureuils dansent avec Bambi.
Le prince est toujours vertueux, il n’hésite pas à renoncer au trône pour vivre dans une chaumière avec sa bien aimée et quelques nains.
Le prince charmant ne sent jamais la sueur même après avoir chevauché trois jours de suite et massacré à lui tous seul huit dragons et l’armée d’ourson ensorcelés de la sorcière.

Alors nous, pauvres petites filles candides et naïves, on regarde avec nos grands yeux humides les têtards dans notre bouteille avec l’espoir d’en voir un qui aura un bras qui poussera, on guette les gens qui montent l’ascenseur pour voir si dans le lot il n’y en aurais pas un qui aurait un écureuil sur l’épaule… Chaque nuits il faut espérer que l’on plongera dans un sommeil de 100 ans et qu’on se réveillera par le baiser du vénérable prince…

Tout compte fait je crois que, plutôt que d’attendre bêtement, je vais adopter un chien.

Panopticon


Je vous avais bien dit de vous méfier des pigeons.

Dans Panopticons (une installation urbaine de Thomas voor ‘t Hekke et de Bas van Oerle, deux étudiants en Arts numériques à l’École d’art d’Utrecht) des pigeons et des corbeaux sont affublés de caméras de surveillances, ils posent la question de la familiarité de la surveillance vidéo, ainsi que celle de son caractère menaçant et prédateur. Ils sont comme des vautours, à la recherche du moindre morceau de nourriture, des animaux malades… Comme dans le panopticon de Jeremy Bentham, nous sommes les prisonniers qui sont en permanence surveillés, épiés… Et ce serait bien de karchériser un peu ces bestioles, parce qu’il faut bien le rappeler, ce sont des nuisibles.

La macinTouch


Olala mais c’est super, c’est canon, c’est folichon tout plein, les geeks fanatiques de macintosh vont maintenant pouvoir se procurer des icones mac en COUSSINS! Et oui et oui, histoire de donner matière à ces objets informatiques pixellisés, histoire de se dire que quand même parfois, on regarde ailleurs que dans la direction de son ordinateur, qu’on a une vraie vie en vrai en dehors de second life et que quand même on ne gaspille pas sont argent QUE dans la nouvelle carte graphique du moment.
En plus moi je suis contente parce que je vais pouvoir commencer une collection d’objets geeks pour dormir.
——> et Hop! une nouvelle catégorie: la collection « en veilleuse ».

http://klesk.over-blog.com/ext/http://throwboy.com/icons.php